EPP

EPP (Endpoint Protection Platform) est une solution de cybersécurité qui aide les organisations à protéger leurs endpoints (terminaux) tels que les ordinateurs portables, les ordinateurs de bureau, les serveurs et les appareils mobiles. Ce sont des solutions conçues pour détecter et empêcher les logiciels malveillants et autres activités malveillantes de s’infiltrer dans le réseau et les appareils d’une organisation.

Comment fonctionne une EPP ?

Les EPP utilisent diverses techniques pour détecter et prévenir les logiciels malveillants, notamment :

  • La détection basée sur les signatures : les EPP utilisent une base de données de signatures de logiciels malveillants connus pour identifier et bloquer les menaces connues.
  • La détection heuristique : les EPP utilisent des algorithmes pour analyser le comportement des logiciels et identifier les comportements potentiellement malveillants.
  • L’apprentissage automatique : Certains EPP utilisent des algorithmes d’intelligence artificielle (IA) et d’apprentissage automatique (ML) pour analyser les données et identifier les tendances qui peuvent indiquer une menace.
  • Le sandboxing : les EPP peuvent utiliser des bacs à sable, ou des environnements isolés, pour tester et analyser les fichiers suspects afin de déterminer s’ils sont malveillants.

Quel est l’intérêt d’utiliser une solution de type EPP ?

L’utilisation d’une solution EPP (endpoint protection platform) présente de nombreux avantages pour les entreprises. D’abord, elle leur assure une meilleure protection de leurs appareils et systèmes d’information contre les logiciels malveillants et autres menaces. Ensuite, elle simplifie également leur infrastructure de sécurité en consolidant plusieurs technologies de sécurité en une seule solution.

Enfin, elle renforce l’efficacité opérationnelle des équipes cyber. Grâce à ses consoles centralisées, les équipes de sécurité peuvent surveiller et de gérer facilement la sécurité de leurs appareils et systèmes d’information.

Comment déployer une EPP ?

La mise en œuvre d’une solution EPP (endpoint protection platform) peut rapidement devenir complexe. D’autant plus qu’elle implique l’installation et la configuration de logiciels sur plusieurs appareils et l’intégration de l’EPP à l’infrastructure de sécurité existante de l’organisation. Il est important de planifier et de tester soigneusement sa mise en œuvre pour s’assurer qu’elle répond aux besoins de l’organisation et ne perturbe pas les opérations existantes.

Par conséquent, il existe un certain nombre de facteurs à prendre en considération lors de sa mise en œuvre. Elles consistent étape après étape à :

  • Identifier les dispositifs et les systèmes qui seront protégés par l’EPP
  • S’assurer que la solution EPP est compatible avec les technologies de sécurité existantes de l’organisation
  • Définir des stratégies et des paramètres qui seront utilisés pour contrôler l’efficacité de l’EPP
  • Mettre à l’essai l’EPP pour s’assurer qu’il fonctionne correctement et qu’il répond aux besoins de l’organisation
  • Former le personnel de sécurité sur la façon d’utiliser l’EPP et d’intervenir en cas d’incident de sécurité.

EPP vs EDR, XDR quelles différences ?

Une solution de type EPP (Endpoint Protection Platform) et EDR (Endpoint Detection and Response) sont toutes les deux, des solutions de sécurité conçues pour protéger les endpoints (terminaux) d’une organisation. Cela inclut la protection des ordinateurs portables, les ordinateurs de bureau, les serveurs et les appareils mobiles. Cependant, il existe des différences essentielles entre EPP et EDR.

Comme évoqué précédemment, une solution EPP est conçue pour protéger les terminaux d’une organisation contre un large éventail de menaces tels que les logiciels malveillants, les virus et autres logiciels malveillants. Son fonctionnement repose sur une gamme d’outils de sécurité (antivirus, le pare-feu et la prévention des intrusions) pour détecter et bloquer les menaces. Mais également un outil de prévention des pertes de données (DLP).

Quant à une solution EDR, elle est conçue pour fournir un niveau de protection plus élevé aux terminaux d’une entreprise. Pour cela, elle s’appuie sur des antivirus de nouvelle génération et autres technologies modernes telles que l’Intelligence artificielle et l’apprentissage automatique. Elles lui permettent de mener autour des évènements, des investigations approfondies et de détecter les intrusions les plus sophistiquées. En cas d’incident, elle peut automatiser l’exécution de réponses adaptées.
Enfin, une solution XDR (eXtended Detection and Response ou détection et réponses étendues en français), fournit à ses usagers, des capacités avancées de détection des menaces et de réponse. Grâce à ses multiples fonctionnalités – analyse du trafic réseau, moteur de detection d’anomalies, elle permet à ses usagers de détecter les menaces qui auraient pu être manquées par les solutions de sécurité traditionnelles. Les solutions XDR prennent également en compte, l’automatisation de certaines tâches y compris, les réponses aux incidents. En consolidant plusieurs technologies de sécurité en une seule solution, elles fournissent aux équipes de sécurité, une vue unique et unifiée de la posture de sécurité.

Conclusion

Les plateformes de protection des terminaux (EPP) aident les organisations à protéger leurs terminaux contre les cybermenaces. En utilisant plusieurs techniques de détection, les EPP réduisent les risques d’incidents. Cependant, sa mise en œuvre peut être complexe et nécessite une planification et des tests minutieux.

D’autres contenus sont disponibles dans notre glossaire :

  • NDR
    MDR
  • Endpoint protection tools
  • SOC
  • CTI